ACTUALITES - Juin 2015

Une fin de campagne étonnante

Le 10/06/2015 à 15:41

Malgré une campagne difficile avec une demande de pommes de terre généralement calme, nous avons assisté en cette fin de campagne à un manque de pommes de terre de belle qualité. Les prix en pommes de terre agata couleur 7.5 et + ont atteint, voir dépassé les 200€/T. Nous avons également assisté à une remontée des prix de toutes les autres variétés de pommes de terre en qualité Lavable portée par une demande supérieure à l'offre. Concernant les pommes de terre Non Lavables, c'est une toute autre histoire, les volumes importants n'ont pas permis une remontée des prix ou alors minime. En oignons, les prix ont grimpé fortement jusqu'à atteindre les 300/T pour de faibles volumes disponibles. En Espagne, les fortes chaleurs obligent les producteurs à arracher les pommes de terre rapidement, ayant par conséquence une pression à la baisse des prix. Perspectives de la prochaine campagne: moins de pommes de terre chairs fermes ont été plantées, mais peut-être pas assez. Pour l'instant, la météo clémente en Europe laisse envisager une production de pommes de terre correcte.

Dernière ligne droite

Le 10/06/2015 à 15:25

A l'export, il reste 5 semaines de vente et le marché de la pommes de terre est toujours atone. Les demandes en pommes de terre chaire fermes se sont intensifiées avec des prix très bas, mais les volumes sortent. Il faut noter une petite amélioration en agata 7.5+. Les clients se rendent compte que les beaux lots de pommes de terre se font plus rares et réservent pour couvrir les ventes futures. En pommes de terre couleur 7.25 la braderie continue, il sera difficile de tout vendre; pour ce qui concerne le non lavable, on ne se pose plus la question. En oignons, les espagnols ont commencé la campagne 2015. Les stocks commercialisés sur le marché libre seront vendus à temps. Les prix des oignons se sont redressés au dernier moment mais les ventes n'ont jamais été dynamiques. Nous avons envie d'oublier cette campagne, pourtant il y a une leçon à tirer: "la surproduction ne paie pas". Je crains que cela ne sois pas compris. Il est vrai que rien n'est fait pour inciter les producteurs à réduire leurs emblavements de pommes de terre bien au contraire. Quelles sont les informations qui tournent: 1)les espagnols ont mis moins de pommes de terre primeurs à Séville et à Murcie. 2) Il y aura de 20 à 25% de superficie en moins sur l'Espagne en pommes de terre de consommation 3) Les vendeurs de plant français constatent 30% de baisse de leurs ventes. Par contre aucune information sur les tonnages de pommes de terre donnés aux bêtes ou détruites en Italie, Espagne, France, Allemagne. Il ne manque qu'une publicité pour les prêts relais, attendez cela va peut-être venir, au taux actuel, ils sont vraiment intéressants.