ACTUALITES - Mai 2010

Juin ne change pas la donne!

Le 28/05/2010 à 16:52

Il est toujours évident que nous exporterons encore au moins 15 jours.

En Espagne, il n'y a pas de surprise pour la production de primeurs : la qualité est là mais pas la quantité. Après un recul cette semaine, les prix des primeurs sont repartis à la hausse.

En France, la braderie organisée par les grands groupes empêche les prix de se tenir. Il faut s'attendre au pire après le 15 juin.

Le marché se stabilise

Le 14/05/2010 à 11:00

La reprise de début mai n'a pas eu lieu.

Le marché a baissé de 15 à 20% et a tendance à se stabiliser malgré une incohérence de l'offre; ( différences de prix importantes pour un em^me qualité).

Il ne faut pas brader, l'export achetera jusqu'au 15 juin, par contre, il  ne faut pas attendre le dernier moment pour éviter les mauvaises surprises.

Attention, les lots sont à surveiller : faces planes et germination.

Les ventes sont calmes mais tout n'est pas perdu

Le 11/05/2010 à 16:35

Il faut essayer de maintenir les prix actuels. Ce n'est pas une baisse de prix qui relancera la consommation.

Nous commercialiserons jusqu'au 15 juin et les arrivages de pommes de terre nouvelles ne sont pas plus importants qu'avant. Le marché devrait donc se stabiliser.

Marché morose

Le 03/05/2010 à 17:17

La reprise se fait attendre;

L'ambiance est morose car les ventes de début mai ne sont pas au rendez vous. Il faut être opportuniste et vendre régulièrement; La psychose s'est installée, il sera difficile d'inverser les tendances, par contre, pourrons nous éviter "la grande braderie" ?