ACTUALITES - Avril 2011

On ne vous dit pas tout

Le 15/04/2011 à 17:09

C'est le nom d'un sketch qui fait beaucoup rire; dans le cas présent, pour les pommes de terre, cela ferait presque pleurer.

Il y a encore des gens qui se permettent de dire que le marché de la pomme de terre pourrait reprendre. Qui cherchent-ils à tromper?

A moins qu'il y ait des orages comme l'an dernier ou des gelées très fortes, l'Espagne aura rapidement des quantités de pommes de terre importantes à commercialiser; il sera donc impossible d'augmenter les prix de vente; et il est plus sérieux d'envisager des baisses.

 

Le marché ne devait pas baisser.

Sans aléas climatiques, il ne pouvait pas monter.  Mais il y  avait trop d'intervenants avec de petites quantités et la consommation n'était pas assez forte.

 

En oignons, la situation est la même, la consommation est trop faible.

 

Par contre, attention, le marché ne doit pas s'écraser. Si vous avez su attendre jusqu'au 15 avril pour vendre, restez confiant et ne bradez pas.

Les clients seront acheteurs jusqu'au 15 mai, et nous vendrons tout.

Attention, il semble que le marché se retourne!

Le 04/04/2011 à 15:40

La consommation en pommes de terre est bloquée, de plus les hypermarchés tirent les prix à la baisse en demandant des promotions.

Cela fait trop longtemps que cette situation perdure et il semblerait que la production ait perdu cette bataille.

Les primeurs arriveront fin avril si le climat demeure clément; cela permettra aux hypermarchés de déclasser les produits de conservation et d'entériner la baisse.

Le problème majeur est que les producteurs ne croient plus à l'augmentation et veulent vendre rapidement.

La tendance est inversée, attention à la fuite en avant; ce serait catastrophique.

En oignons, la tendance est la même pourtant il n'y a pas de produit concurrent qui rentre à cours terme.

Il est important de se rappeler qu'il reste 5 semaines de commercialisation et que les prix sont toujours très corrects.