Warning: mktime() expects parameter 4 to be long, string given in /homepages/24/d181727122/htdocs/agrochange/includes/actualites.php on line 52

ACTUALITES - Décembre 2011

Début de récolte

Le 22/08/2016 à 17:32

Les arrachages en pommes de terre ont démarré début août en Beauce et les ventes de pommes de terre ont commencé sur des prix légèrement plus élevés que l'an passé. Cette semaine les prix des pommes de terre ont atteint un niveau permettant d'exporter. En Beauce la qualité des pommes de terre est belle mais les calibres petits dans l'ensemble. Le rendement est plutôt mauvais. Certains producteurs en Champagne et dans le Nord ont également démarré les arrachages de pommes de terre mais le plus gros des arrachages se fera dans 15 jours. En oignons, la commercialisation des bulbilles se termine (sur des prix faibles) laissant la place aux oignons précoces. Il semblerait que le botrytis ait touché plusieurs régions. L'Allemagne et l'Italie ont des produits nationaux à des prix inférieurs que ceux pratiqués en France.

Bon début de campagne

Le 27/08/2015 à 17:41

Premiers résultats par régions:
Beauce: Les arrachages de pommes de terre avancent vite, tout sera fini pour le 15 en agata et en chair ferme. Il restera les variétés de pommes de terre Monalisa et Caesar.
Les prix des pommes de terre sont stables.
Les rendements de pommes de terre sont 10% plus faibles que la normale.

Champagne: La récolte des pommes de terre a démarré lentement, il y aura plus d'arrachages à partir de la semaine prochaine. Les rendements de pommes de terre semblent hétérogènes. Les pommes de terre terres blanches ont été très touchées par la sécheresse.

Seine et Marne: De nombreux chantiers ont démarré cette semaine. Les quantités de pommes de terre sont correctes.

Haute Normandie/ Champagne-Picardie:
Les précipitations ont été plus ou moins abondantes suivant les secteurs (de 20 à 85 mm).
Les pommes de terre tardives vont tirer leur épingle du jeu. Attention rien n'est gagné. Il faut être vigilant.
Les chocs hydriques sont propices à différents phénomènes nuisibles à la qualité des pommes de terre: repousse, cœur creux, vitreuse et sur-calibre.
En terre humide, il est conseillé de défaner les pommes de terre en plusieurs étapes pour refermer les lenticelles.
A ce jour, peu de problèmes ont été constatés et la qualité des pommes de terre est supérieure à celle de l'an dernier.


Les prix se maintiennent en pommes de terre 45+. Il y a un fléchissement en pommes de terre grenailles.
Les clients espèrent une baisse et bloquent leurs achats en pommes de terre.
Comme d'habitude, la consommation de pommes de terre du mois d'août est faible. Il faut espérer un changement avec la rentrée de septembre.

OIGNONS: Nous jouons au poker menteur avec les hollandais. A ce jour, il est impossible de situer le marché des oignons.
La récolte des oignons est moyenne en quantité et en qualité. Pour l'instant les oignons récoltés manquent de calibre; par contre ce qui est en terre est plus gros.
Nous attendons la récolte des oignons pour connaître la qualité.

Etat de la production en Italie

Le 20/07/2015 à 12:00

En Italie, la vague de chaleur occasionne des problèmes de récoltes. La température oscille entre 30 et 37°. En pommes de terre les producteurs ont peur que les tubercules cuisent dans les buttes. Ils arrachent très vite dans des conditions difficiles (il est à prévoir des problèmes de vieillissement précoces), il y a environ 15% de rendements en moins. Pour les oignons, le scénario est le même et les calibres sont petits. Malheureusement la consommation n'est pas bonne, ce qui tire les prix à la baisse. En Espagne, on observe le même phénomène.

Une fin de campagne étonnante

Le 10/06/2015 à 15:41

Malgré une campagne difficile avec une demande de pommes de terre généralement calme, nous avons assisté en cette fin de campagne à un manque de pommes de terre de belle qualité. Les prix en pommes de terre agata couleur 7.5 et + ont atteint, voir dépassé les 200€/T. Nous avons également assisté à une remontée des prix de toutes les autres variétés de pommes de terre en qualité Lavable portée par une demande supérieure à l'offre. Concernant les pommes de terre Non Lavables, c'est une toute autre histoire, les volumes importants n'ont pas permis une remontée des prix ou alors minime. En oignons, les prix ont grimpé fortement jusqu'à atteindre les 300/T pour de faibles volumes disponibles. En Espagne, les fortes chaleurs obligent les producteurs à arracher les pommes de terre rapidement, ayant par conséquence une pression à la baisse des prix. Perspectives de la prochaine campagne: moins de pommes de terre chairs fermes ont été plantées, mais peut-être pas assez. Pour l'instant, la météo clémente en Europe laisse envisager une production de pommes de terre correcte.

Dernière ligne droite

Le 10/06/2015 à 15:25

A l'export, il reste 5 semaines de vente et le marché de la pommes de terre est toujours atone. Les demandes en pommes de terre chaire fermes se sont intensifiées avec des prix très bas, mais les volumes sortent. Il faut noter une petite amélioration en agata 7.5+. Les clients se rendent compte que les beaux lots de pommes de terre se font plus rares et réservent pour couvrir les ventes futures. En pommes de terre couleur 7.25 la braderie continue, il sera difficile de tout vendre; pour ce qui concerne le non lavable, on ne se pose plus la question. En oignons, les espagnols ont commencé la campagne 2015. Les stocks commercialisés sur le marché libre seront vendus à temps. Les prix des oignons se sont redressés au dernier moment mais les ventes n'ont jamais été dynamiques. Nous avons envie d'oublier cette campagne, pourtant il y a une leçon à tirer: "la surproduction ne paie pas". Je crains que cela ne sois pas compris. Il est vrai que rien n'est fait pour inciter les producteurs à réduire leurs emblavements de pommes de terre bien au contraire. Quelles sont les informations qui tournent: 1)les espagnols ont mis moins de pommes de terre primeurs à Séville et à Murcie. 2) Il y aura de 20 à 25% de superficie en moins sur l'Espagne en pommes de terre de consommation 3) Les vendeurs de plant français constatent 30% de baisse de leurs ventes. Par contre aucune information sur les tonnages de pommes de terre donnés aux bêtes ou détruites en Italie, Espagne, France, Allemagne. Il ne manque qu'une publicité pour les prêts relais, attendez cela va peut-être venir, au taux actuel, ils sont vraiment intéressants.

Un mois de mars à l'image de la campagne

Le 02/04/2015 à 14:58

Le marché d e la pomme de terre en mars est semblable aux mois précédents, c'est à dire très calme avec une faible demande. Nous attendions mars avec impatience , en effet en 2014 le mois de mars avait été très bon, mais cette année nous sommes dans la situation inverse. Les acheteurs ne sont pas présents et particulièrement pour les pommes de terre de qualité non lavable dont les stocks sont encore importants. On peut penser que les prix vont baisser au regard des stocks de non lavable; contrairement aux belles qualités lavables dont les prix sont stables et dont les stocks se vident peu à peu, même en chair ferme. Sauf en Maryline pour laquelle nous rencontrons des lots de moyenne qualité. Il faut étudier toutes les opportunités qui se présentent sur le marché car la fin de campagne d e pommes de terre s'approche à grand pas. En oignons le marché est en équilibre en calibre 5/7. il est plus rare d e trouver des oignons de gros calibre 7+ dont la demande est plus forte. Il faut donc valoriser le gros calibre. Les beaux lots d'oignons stockés en vrac sont presque terminés, il reste à présent les lots stockés en frigo.

Attention au salon de Berlin

Le 02/02/2015 à 17:24

Cette semaine se tient à Berlin le salon annuel Fruit Logistica regroupant tous les acteurs mondiaux des fruits et légumes. De part notre expérience des années précédentes, il est fort à parier que le salon n'aura pas d'effets positifs pour le marché de la pomme de terre. Nous pouvons même prévoir des tensions à la baisse des prix des pommes de terre dès cette semaine. Le marché de la pomme de terre est toujours aussi difficile et n'a pas l'air de vouloir démarrer. Nous pouvons nous attendre à une deuxième partie de campagne encore plus difficile que la première. De nombreux producteurs souhaitant démarrer ou accélérer les ventes de pommes de terre. Il est conseillé d'être à l'écoute des opportunités lorsqu'elles se présentent et essayer de vendre régulièrement. Les allemands devraient rentrer sur le marché de la pomme de terre fin février mais il y a peu de chance que leurs importations aient une incidence sur les prix. Les clients se tourneront plutôt sur les variétés de pommes de terre à chairs fermes qu'ils pourront trouver en quantité suffisante et à des prix très faibles. En oignons, le marché à l'export démarre tout doucement. Heureusement le marché des oignons français permet de maintenir les prix actuels mais jusque quand? Il y a de nombreux lots d'oignons en vrac ventilés

Pommes de terre et oignons un marché morose

Le 16/01/2015 à 17:45

Nous prenons du retard dans les ventes de pommes de terre et d'oignons. Les demandes de pommes de terre Non Lavables n'ont pas commencées. Il sera difficile de tout vendre avant avril. Il est important de chercher des solutions alternatives pour les lots de pommes de terre à problèmes (trop de chocs ou calibre trop petit ...) Pour les pommes de terre Lavables, les ventes se font régulièrement et sans surprise. Comme prévu les espagnols ont orienté leurs achats sur les variétés de pommes de terre les moins chères; ce qui fait que la caesar et la monalisa sont moins demandées. Les producteurs se focalisent sur les pommes de terre de consommation à peau rouge. Attention c'est une niche. Il faut éviter de passer en surproduction, le résultat serait terrible (voyez les chaires fermes). Le marché export de la pomme de terre devrait démarrer à partir du 15 février. Les pays de l'Est arrivent à petits pas. Les ventes de pommes de terre en chaire ferme ressemblent à du dégagement et il est impossible d'espérer obtenir des prix corrects sur le marché allemand qui démarre fin février. Le salon en Allemagne tiendra son rôle de catalyseur et laisse présager du pire. En oignons le marché se cherche. Les opérateurs étrangers observent et questionnent mais il y a peu de transaction. Il serait sage de se positionner sur le marché de l'oignon et de vendre régulièrement. La météo est capricieuse , un hiver tardif pourrait tout chambouler

Le marché de la pomme de terre toujours bloqué

Le 15/12/2014 à 18:25

A mi-décembre, le marché de la pommes de terre est toujours bloqué. Nous pouvons toutefois distinguer deux marché distincts. -Les pommes de terre non lavables: Un retard important est pris dans les ventes des pommes de terre non lavables. En effet, le marché de la pomme de terre non lavable à l'export n'existe pas sauf pour des variétés spécifiques mais en petites quantités comme la Liseta, Voyager ou Elodie. Les pays voisins ont encore des volumes de pommes de terre non lavables importants à des prix relativement faibles. Il nous est impossible d'exporter tant qu'ils n'auront pas vidé leurs stocks de pommes de terre non lavables. Nous espérons un démarrage en Janvier, mais au regard des volumes de pommes de terre non lavables importants en France, nous sommes plutôt pessimistes sur les niveaux des prix. -Les pommes de terre lavables: Sur ce marché, la qualité plutôt moyenne des lots de pommes de terre lavables permettent aux très beaux lots de limiter les dégâts. Même si peu de volumes se font, une trés belle agata ou une très belle monalisa dépasse les 100€ Par contre pour les quantités de pommes de terre lavables moyennes, 7.25 - 7.5, nous constatons un tassement des prix (entre 50 et 70€). La demande est faible et nous constatons une tendance à la baisse des prix des pommes de terre lavables plutôt qu'une hausse. Le mois de janvier n'est jamais un bon mois pour commencer la commercialisation des pommes de terre, et il sera encore plus marqué cette année. De nombreux producteurs vont vouloir démarrer. Nous ne sommes malheureusement pas optimistes sur l'état du marché de la pomme de terre en janvier. En oignons, le marché à l'export n'a pas démarré. En 2013, les ventes en oignons ont démarré le 1er décembre. Cette année, nous aurons au minimum 1 mois de retard dans les ventes, nos voisins ayant également des volumes d'oignons plus importants que par le passé. Il est primordial de baisser les emblavements de pommes de terre de 10% pour la prochaine campagne.

Un démarrage du marché de la pommes de terre difficile

Le 26/11/2014 à 10:44

Après un démarrage laborieux en octobre le marché de la pommes de terre s'est bloqué la deuxième quinzaine de novembre. La vague de froid se fait attendre et la consommation de pommes de terre est au plus bas. Le mois de décembre n'a jamais été un mois très actif pour les ventes de pommes de terre mais attention janvier sera sûrement très bataillé. Les contrats engagés sur l'Espagne en pommes de terre monalisa n'auront peut-être pas l'effet escompté. Attention les blocages de ventes de pommes de terre ne pourront que favoriser les ventes d'Israël et des pommes de terre primeurs espagnoles. En pommes de terre chaire ferme les allemands achèteront en février, il est difficile d'imaginer des prix très élevés vu les quantité de pommes de terre présentent sur le marché libre. En oignons, seule la France commence à acheter, l'export demande des offres sans prendre position.

Le marché démarre en pommes de terre

Le 22/10/2014 à 17:28

Il est difficile d'être optimiste quand on analyse les ventes de pommes de terre de ces derniers mois. Les volumes de pommes de terre restent faibles et les prix de pommes de terre sont toujours en dessous du prix de revient. Il est important de constater que certaines variétés de pommes de terre se redressent: agata, monalisa, caesar, liberta En pommes de terre chair ferme, il faut être optimiste, chaque offre doit être étudiée. Les allemands seraient acheteurs en décembre. Notre conseil est d'accompagner le marché de la pomme de terre car il est possible que janvier soit plus mauvais que novembre et décembre. Personne ne parle des problèmes de conservation des pommes de terre pourtant ils existent. Il semblerait que fin novembre le marché de la pomme de terre démarre sur des produits plus basiques. En oignons, nous jouons au poker menteur. Le manque de ventes d'oignons ne permet pas d'établir un cours. Les ventes d'oignons sont "sport" et chacune est un cas particulier. Les oignons gros calibres seront recherchés à partir de décembre (80+).

On ne vous dit pas tout ...

Le 21/08/2014 à 11:03

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Il semblerait que ce dicton bien connu soit oublié. La campagne de pommes de terre est foutue, le marché de la pomme de terre ne pourra jamais se relever, la Russie a fermé ses portes. Quelle horreur. J'aimerais que les gens regardent autour d'eux et réfléchissent. Avons-nous vraiment une surproduction de pommes de terre? Il y a eu des emblavements supplémentaires mais aurons-nous les tonnages de pommes de terre en plus en frigo? Tant que la récolte des pommes de terre n'est pas rentrée rien n'est joué. Il y a de gros problème de qualité sur les pommes de terre dans de nombreux pays: Allemagne, Belgique, Hollande, Italie, Portugal. De plus, il y aura des problèmes de conservation des pommes de terre (hervinia; mildiou). Je sais que le moment est difficile à passer mais il faut garder espoir. Nous pourrions avoir une belle surprise. Il faudra sûrement attendre novembre pour constater une embellie mais elle arrivera soyez en sûr.

La récolte de pommes de terre démarre dans une ambiance maussade

Le 01/08/2014 à 18:37

Il semblerait que les producteurs se soient fait à l'idée que les prix seraient mauvais en pommes de terre. Pourtant la récolte n'est pas faite et tant que les frigos ne sont pas remplis , tout est encore possible. La preuve en est dans le nord de l'Italie où les régions de Bologne et de Vérone sont sous la pluie. Il reste 50% de récolte à faire et la qualité sera médiocre si la météo ne change pas. En oignon, l'arrivée du mildiou va peut-être freiner la baisse des prix. Le manque de consommation sera peut-être compensé par les problèmes de conservation qui risquent d'être important.

Des prévisions moins moroses

Le 27/06/2014 à 17:17

En Espagne, la vente de pomme de terre de Carthagène et Séville s'est bien déroulée; malgré un début difficile. Les pommes de terre lavables se sont maintenues à un niveau de prix correct, alors que les prévisions étaient mauvaises. La région de Valladolid commencera les arrachages de pommes de terre dans 3 semaines. Les prévisions de récolte sont bonnes en qualité et en quantité. Les conditionneurs de pommes de terre qui attendaient des baisses n'ont pas stockés; ils sont donc demandeurs. Si la consommation est correcte, le marché de la pomme de terre devrait se tenir. Il est encore trop tôt pour connaître le niveau de prix des pommes de terre qui s'établira pour démarrer la campagne des produits de France; par contre il faut absolument privilégier la qualité par rapport à la quantité. Attention à l'excès de calibre, surveillez vos parcelles.

Fin du marché export de la pomme de terre

Le 26/05/2014 à 14:53

Comme prévu le marché de la pomme de terre s'est arrêté.

Les pressions de baisses de prix de la pomme de terre ont été très violentes et essentiellement dues au manque de consommation.

La situation est préoccupante; les frigos ne sont pas vides et les emblavements sont supérieurs aux années antérieures.

Nous pouvons espérer des problèmes climatiques chez nos clients mais le démarrage de la campagne 2014 en pommes de terre sera sûrement difficile.

Il est conseillé de lisser les ventes de pommes de terre sur l'ensemble de la campagne.

Attention les prix des pommes de terre départs récoltes seront sûrement moins attractifs que l'an dernier.

 

En oignons, les superficies sont aussi supérieures à la normale.

Là aussi, la météorologie fera le marché de l'oignon.

 

Dans ces deux productions, rien ne sert de s'affoler, la récolte n'est pas pour demain. Par contrat, il faudra être attentif et saisir les opportunités.

Les primeurs arrivent à grands pas

Le 28/04/2014 à 09:32

Les dernieres transactions en pommes de terre s'opèrent .

Les primeurs espagnoles arrivent à grands pas; Si la météo se maintient il nous reste une semaine de vente sur l'Espagne.

Nous constatons encore des volumes conséquents en stockage; ne tardez pas à engager des volumes , les prix pourraient baisser avec les offres attractives  des primeurs.

Ces derniers ont perdu 100€/ t depusi 15 jours alors que peu de volumes circulent;

Consommation toujours calme dans l'ensemble sur la filière fruits et légumes.

Le marché d el'oignon est quand à lui incertain; va t'on maintenir els prix ???!

Des lots hétérogènes circulent encore;

Les oignons jours courts espagnols ont démarré, ils sont au prix des oignons de conservation français .

 

Une fin de campagne surprenante!

Le 01/04/2014 à 17:09

Aprés une baisse générale des prix des pommes de terre au premier trimestre 2014, et à une stabilisation des prix des pommes de terre, les pronostiques pour les semaines à venir ne sont pas bons.

Le marché est calme et les quantités de pommes de terre en stocks sont encore importantes, notamment en pommes de terre chair fermes et en agata.

D'autres variétés de pommes de terre sont plus demandées comme la marabel, la caesar et la monalisa.

Le marché de la pomme de terre va-t-il se redynamiser en cette premiére semaine d'avril? Cela n'en prend pas le chemin.

Nous essayons de maintenir les prix des pommes de terre mais il est difficile de lutter contre les lois du marché.

Il semble évident que les ventes de pommes de terre vont s'étirer jusqu'en juillet.

 

En oignons, les prix se maintiennent malgré la faible demande à l'export. Les problémes de certains lots d'oignons les excluent du marché.

Marché toujours calme

Le 07/03/2014 à 15:16

La reprise de la vente de pommes de terre de début de mois n'est pas au rendez-vous.

Les achats de pommes de terre continuent au compte-gouttes, les ventes de pommes de terre sont trop calmes.

On note cependant une stabilisation des prix des pommes de terre.

La demande en pommes de terre des pays de l'Est nous aide à maintenir ces cours mais pour combien de temps?

Les allemands se font toujours attendre ...

Le marché de la pomme de terre agata continue d'être attaqué.

Des baisses de prix ont même été constatées sur les pommes de terre de variété caesar et monalisa TOP.

Cette baisse d'activité ne concerne pas que les pommes de terre et les oignons, toute la filiére fruits et légumes est touchée.

 

En oignons, le marché est plutôt stable dans l'ensemble, sans pour autant de frénésie à l'export; des hausses de prix des oignons ont été passées.

Le prix des oignons est également remonté sur le marché français mais peu de volumes circulent.

Marché de la pomme de terre en baisse

Le 13/02/2014 à 16:22

La sinistrose a envahi la plaine.

Les prix des pommes de terre baissent.

Malgrés cela, les volumes de pommes de terre ne se font pas. En effet, les clients pensent que le marché de la pomme de terre va continuer de baisser et limitent ainsi fortement leurs achats en pommes de terre.

Le commerce de la pomme de terre étant bloqué, les producteurs baissent encore plus leur prix de ventes afin de continuer à vendre leur pommes de terre.

"La baisse entraîne la baisse"

Où va aller le marché de la pomme de terre? Va-t-il continuer de baisser ou va-t-il remonter comme nous avons pu le constater l'an dernier?

Tous les indicateurs montrent que la premiére hypothése est à privilégier, même si tout est possible.

La pluie peut retarder les pommes de terre primeurs et ainsi nous laisser un délai supplémentaire pour vendre les pommes de terre. Un hiver tardif aurait le même effet.

Nous conseillons de rester sur le marché car les prix actuels des pommes de terre demeurent positifs.

 

En oignons, le marché est stable, malgrés de nombreux lots à probléme.

Nous avons les prix les plus hauts d'Europe et nous pouvons noter un début de blocage du marché des oignons

QUE SE PASSE T IL ? OU ALLONS NOUS ?

Le 27/01/2014 à 17:43

EST CE QUE 2014 SERA 2013 BIS ?

En trois semaines, le marché de la pomme de terre s'est retourné. Tous les produits ont cédé face à la presion à la baisse. Les producteurs semblent être moins confiants et amplifient le phénomène en essayant de forcer les ventes ( baisse de prix).

Il est impossible d'expliquer ce qui se passe. même les produits les plus recherchés baissent de prix (Caesar, Mona, Agata et chairs fermes)

Il est vrai que nous sommes en fin de mois et que les températures trop douces ne favorisent pas la consommation;

Le mois de février va être examiné à la loupe; si les ventes ne s'accélèrent pas, le final risque d'être  tres surprenant.

Les gens oublient que nous avons déjà vécu cela en 2013; faut il les blâmer!!!

En oignon la situation est différente; Apres trois semaines tres actives la marché s'est calmé mais les prix se maintiennent.

Il ya beaucoup de litiges dus à des problèmes de qualité (oignons mous et couleur trop faible); Les lots sains devraient prendre de la valeur régulièrement si la consommation accompagne.

Les ventes de pommes de terre sont plutôt calmes dans l'ensemble

Le 03/12/2013 à 11:14

L'Italie est toujours aux achats de pommes de terre, avec une mise en route plutôt timide de l'Espagne.

Les prix des pommes de terre restent trés bons, ne tardez pas à démarrer.

On note une tendance à la baisse sur les pommes de terre qualités 7 - 7.25; les clients se plaignent des ventes.

Pour tout ce qui est qualité 7.5 et plus, les prix des pommes de terre se maintiennent; mais pas sur de gros volumes.

On constate une tension à la hausse pour les pommes de terre monalisa, caesar, marabelle.

 

Pour ce qui est des lots engagés, référencés, nous retrouvons les clients chaque semaine.

Mais pour les producteurs qui arrivent seulement à la vente de pommes de terre, ils ont des difficultés à commencer.

 

En oignons l'export démarre tant bien que mal.

Beaucoup d'interrogations de la part des conditionneurs mais ils ne sont pas encore prêt à arriver, offres trop chéres.

Finalement, des rendements plutôt corrects en variétés tardives

Le 03/10/2013 à 16:48

Les arrachages de pommes de terre sont en plein boum dans le nord de la France et la Seine maritime.

Le temps est idéal pour les arrachages de pommes de terre.

Attention toutefois, certains agriculteurs arrachent alors que les pommes de terre ne sont pas tout à fait mûres, ce qui pourra créer des problémes de qualité.

En Beauce et en Champagne, les pommes de terre sont rentrées, il reste néanmoins encore des parcelles à arracher.

Le commerce de la pomme de terre reste calme. Il y a peu de vendeurs mais il y a également peu d'acheteurs, ce qui permet une stabilisation des prix.

Les prix des pommes de terre en agata TOP se maintiennent, par contre pour les autres variétés de pommes de terre de qualité moindre 7 - 7.5 , il y a une tension à la baisse avec l'arrivée de quantité importantes sur le marché.

 

En pommes de terre rouges, les prix restent inférieurs aux pommes de terre blanches.

Les rendements des pommes de terre rouges sont corrects et supérieurs aux attentes pour les variétés tardives.

 

Attention à la conservation des oignons qui rentrent à peine mûrs.

Pensez à bien ventiler pour éviter la pourriture des queues des oignons. 

le marché de la Pomme de Terre est f erme ( 23/08/2013)

Le 16/09/2013 à 16:03

Les prix de vente des pommes de Terre de consommation ont plongé jusqu'au 17 aout. En revanche depuis le 19 aout il semblerait qu'il se soit stabilisé pour un temps.les superficies d'agata qui étaient défanéées depuis début juillet étaient arachées et de nombreux producteurs arrachent des chairs fermes; il ya donc moins d'offre d'agata.

De nombreux producteurs débuteront les arachages le 02 septembre;

Il est à prévoir que le marché sera ttaqué pour cette date.

En oignon le s premiers récoltes seront décevantes en qualité ( oignons grélés, orage....) et en calibre.

Le marché est ferme mais il ya peud etransactions;

Le prix des pommes de terre italiennes et espagnoles baisse régilièrement et freine les importations;

Grand beau sur le Marché de la Pomme deTerre

Le 16/09/2013 à 16:00

Quelle sera la récolte en Europe?

Il faudra attendre un mois et demi pour avoir la réponse; Actuellement il est courant d'entendre qu'il y aurait 10 % de moins sur les parcelles déjà récoltées et cela presque dans tous les pays. Il ya plusieurs facteurs à cela :

1/ Mises en place tardives dans des conditions parfois difficiles

2/ défannages précoces dans des parcelles qui auraient pu faire plus de tonnage pour profiter des prix de début de saison;

Les pluies de ces derneirs jours ont été favorables pour les tonnes non irriguées et les pommes de terre tardives ; En revanche elles ont parfois stoppées les récoltes en cours et vont amplifier le phénomène de regroupement des arrachages.

Heureusement les producteurs sont bien dans leurs têtes et préfèrent terminer la récolte pour vendre apres.

Attention on constate que la consommation est trop basse : -15 %; Cela a tendance à niveller l'offre et la demande.

Il y a 2 marchés qui sont attaqués: les chairs fermes et les grenailles;

Les volumes sont peut etre un peu élevés; le sprix demeurent intéressants il faut en profiter.

En oignon la qualité de la récolte est moyenne et il manque des gros calibres;

L e prix d e marché chez nos voisins sont un peu plus élevés que chez nous, mais pas suffsamment pour démarrer à exporter des volumes.

Quelques nouvelles du marché

Le 19/07/2013 à 18:01

Les premières parcelles de pommes de terre sont défanées depuis le 15 juillet avec des calibres un peu petit pour l'Espagne.

Attention pour l'export, il faut des pommes de terre calibre 45/75 minimum.

 

En Espagne, les ventes de pommes de terre sont calmes, il n'y a aucune promotion et le prix est trop haut.

Chaque semaine, le marché de la pomme de terre fléchit un peu plus.

Si les conditions météo ne changent pas, la Castille commencera semaine prochaine. Il faut donc prévoir des baisses plus importantes.

 

Nous pouvons espérer vendre aux environs de 300€ pour le 15 août par contre le marché de la pomme de terre sera très dur car à partir du 25 août nous aurons tous les pays qui récolteront des pommes de terre en même temps: Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie, Pologne, Tchéquie ...

La grande distribution réclame les offres de pommes de terre en promotion pour relancer les ventes de pommes de terre.

Pourrons-nous conserver 200€? Les grands groupes ont leurs contrats de pomme de terre et certains producteurs n'ont pas de stockages. Qui cédera le premier?

Le printemps est arrivé.

Le 25/04/2013 à 16:47

La campagne de pommes de terre 2012/2013 se termine doucement.

Les prix des pommes de terre se maintiennent mais la demande a fortement baissée.

Les premières pommes de terre primeurs espagnoles arrivent sur le marché en sacs de 25kg ou en caisse NL.

La zone de Cartagéne arrachera des pommes de terre lavables à partir du 10 mai.

La qualité des pommes de terre est trés belle et les rendements sont élevés.

La région de Séville n'arrachera pas de pommes de terre avant fin mai et les problèmes météorologiques accasionneront des problèmes de qualité et sanitaires.

Attention si les températures montent, les vendeurs de pommes de terre primeurs vendront rapidement ce qui pourra entraîner une pression à la baisse.

 

En oignons, en France, les prix montent réguliérement.

L'Espagne a démarré les oignons jours courts et devrait se retirer du marché, même phénoméne en Italie.

Va t-on atteindre les 500€?

Le 12/04/2013 à 11:51

Le marché de la pomme de terre est trés tendu avec des hausses réguliéres chaque semaine.

Les stocks de pommes de terre se vident et les acheteurs sont toujours présents.

Il est à noter une accalmie du marché anglais, mais l'Allemagne et les pays de l'Est sont plus aux achats.

Attention toutefois pour ceux qui ont encore des volumes de pommes de terre, avec l'arrivée fin avril des primeurs espagnoles. Les prix sont trés bons, c'est peut-être le moment de vendre.

 

En oignons, les stocks ventilés se sont vidés.

Le marché des oignons est bon et la demande soutenue permet de monter les prix sur les stockages frigos.

Les oignons jours courts vont arriver ce mois-ci en Espagne.

Un marché qui flambe

Le 20/03/2013 à 17:49

Depuis début mars le marché de la pomme de terre de consommation flambe


Il est difficile de prévoir le prix maximum des pommes de terre qui sera atteind.


L'export achètera jusque fin avril après les pommes de terre primeurs arriveront en concurrence.


En oignons, la demande est régulière mais les prix sont stables.

Il y a une légère pression à la hausse pour les calibres d'oignons plus soutenus.


Les prix des oignons devraient se maintenir jusque la fin de campagne et peut-être qu'en final il y aura une embellie.

Le grand écart

Le 19/02/2013 à 18:02

Le prix des pommes de terre non lavables a fortement chuté.

Pourtant il faut absolument différencier les qualités; les lots de pommes de terre indemnes de chocs sont rares et doivent être mieux valorisés.

Pour les pommes de terre lavables, le marché est beaucoup plus tendu.

Après les turbulences occasionnées par le salon de Berlin, les prix des pommes de terre sont revenus à la normal avec une légère tendance à la hausse qui a du mal à s'imposer.

Il est important de surveiller les prix des pommes de terre d'Israël et d'Egypte.

Ces deux pays seront nos concurrents durant 1 mois sur tous nos clients: Grande-Bretagne, Espagne, Italie, Allemagne, pays de l'Est.

Les pommes de terre primeurs espagnoles arriveront aux dates prévues.

 

En oignons, les demandes de l'Espagne et de l'Italie ont permis au marché de démarrer.

Les volumes d'oignons demeurent faibles.

Les prix des oignons se maintiennent.

Il est à noter un manque d'oignons de gros calibres.

Marché calme, mais toujours de bons prix!

Le 08/01/2013 à 19:19

Les ventes de pommes de terre ont été calmes pendant les fêtes, les anglais ont peu chargé en raison de problèmes logistiques et les pays du sud ne sont habituellement que trés peu aux achats de pommes de terre durant cette période.

 

Cette semaine, les ventes de pommes de terre restent calmes, la demande n'a, pour l'instant, pas l'air de se redresser.

Les clients travaillent en flux tendus avec le minimum de stock de pommes de terre possible, car ils pensent que le marché peut baisser.

Concernant les volumes de pommes de terre encore en stockage à fin décembre, malgré la demande anglaise, il reste "d'après les chiffres de l'UNPT" autant de pommes de terre en stock chez les producteurs que les années antérieures.

On voit bien que la demande anglaise ne compense pas la baisse de demandes de pommes de terre des pays du sud.

 

Que va faire le marché de le pomme de terre? Il est encore difficile de prévoir.

S'il y a de fortes gelées, cela permettra de maintenir les prix des pommes de terre ou de les faire monter, et l'arrivée des primeurs sera retardée et la quantité offerte sera inférieure.

Par contre, si le temps reste doux, les primeurs arriveront rapidement, entraînant une baisse de consommation des pommes de terre frigo.

D'autres paramétres sont à prendre en compte.

Jusqu'à quand les anglais vont-ils acheter des pommes de terre en France et quels seront les volumes?

Vont-ils privilégier les primeurs d'Israël fin février?

Des questions qui restent encore floues pour le moment.

Les prix des pommes de terre sont trés bons, il faut en profiter et vendre réguliérement.

 

En oignons, le marché démarre doucement à un niveau de prix correct mais inférieur à celui qui était attendu.

La Hollande et l'Allemagne offrent toujours des prix inférieurs aux notres.

Les hausses des prix ne seront pas au pied du sapin

Le 14/12/2012 à 17:23

Le marché de la pomme de terre est très calme, mais cela est normal, la deuxième quinzaine de décembre est toujours moins bonne que la première.

Les prix demeurent corrects et, notre conseil reste le même : " Vendez régulièrement sans brader les beaux produits ".

Comment sera le marché de la pomme de terre en janvier?

Cela dépendra de la méteo. S'il y a des gélées, les primeurs seront retardées à ce moment là les prix devraient se maintenir.

Un conseil ne rêvez pas trop, la consommation des pommes de terre est trop basse.

Une chose est sûre : l'Angleterre ne pourra pas acheter ce que l'Italie et l'Espagne n'ont pas chargé, donc, il faut espérer que nos clients achèteront des pommes de terre jusque juin. Honnêtement les prix sont corrects.

Il faut savoir en profiter tant que cela est possible.

En oignons, le marché export a demarré à un niveau plus bas que celui qui était attendu.

Les Allemands et les Hollandais continuent de tirer le marché à la baisse.

Attention des problèmes sanitaires apparaissent.

 

Grisaille sur les prix

Le 29/11/2012 à 17:21

Le mois de novembre conserve sa réputation; à l'export seule l'Angleterre est dynamique.

Notre prévision de baisse de prix sur les pommes de terre de qualité moyenne a lieu.

Il y a plus d'offres et moins de demandes de pommes de terre.

Cette situation devrait durer jusqu'au début de l'année.

Attention cette tendance pourrait être contagieuse et il ne faut pas brader les plus beaux lots de pommes de terre qui sont rares.

Les prix des pommes de terre demeurent très corrects, le conseil reste le même : "Vendez régulièrement".

Le marché de la pomme de terre à partir de mars pourrait être surprenant.

En oignons l'export demarre très doucement. Nos voisins sont très aggressifs et nous bloquent les ventes.(Allemagne, Hollande)

 

Le marché de la pomme de terre reste soutenu.

Le 15/11/2012 à 16:02

Nous avons passé des hausses régulières les semaines passées. Nous voyons, toutefois, une stabilisation des prix des pommes de terre cette semaine dûe à des offres plus importantes.

Les Anglais sont toujours présents et ils maintiennent les prix des pommes de terre à un niveau élevé, mais jusqu'à quand?

Même avec une baisse des rendements et avec la demande de l'Angleterre, nous ne faisons pas les volumes de pommes de terre. Nous prenons du retard.

Il est à prévoir une hausse du volume des offres des pommes de terre à partir de la semaine prochaine.

Si la demande ne répond pas, il sera difficile de maintenir les prix des pommes de terre. 

Le prix de marché de la pomme de terre devrait rester stable jusqu'à l'arrivée des primeurs.

Il est important de vendre régulièrement.

En oignons: très peu de demandes à l'export. Nous sommes déphasés par rapport aux prix de nos voisins (Hollande, Espagne).

 

 

 

Le marché de la pomme de terre est arrivé à un palier

Le 04/10/2012 à 18:38

Nous sommes peut-être proche d'un retournement de marché; les hausses des prix des pommes de terre sont bloquées.

Heureusement, il pleut!

Cela bloque les arrachages et donne encore l'espérance que nous manquerons de pommes de terre.

Si la météo est clémente et que la récolte de pommes de terre se poursuit normalement, il semblerait que 10% de moins que l'an dernier soit une prévision honnête.

Attention, cela veut dire que le tonnage de pommes de terre à commercialiser est important.

Il semble bizarre que personne ne souligne les retards de ventes de pommes de terre qui s'accumulent.

Allons-nous attendre décembre pour que cette information soit officielle?

Le marché de la pomme de terre est trop calme et les quantités vendues sont trop faibles (heureusement qu'il y a l'Angleterre).

Il reste 1 mois à attendre pour connaître le volume de pommes de terre récolté; avec la météo tout reste possible.

 

En oignons, le marché démarre doucement, les producteurs ont un peu baissé leurs prétentions.

Nos clients travaillent les produits nationaux qui sont 20% moins chers.

Le manque de pluie perturbe les arrachages de pommes de terre

Le 11/09/2012 à 12:25

Il est toujours necessaire d'irriguer pour arracher les pommes de terre dans de bonnes conditions; cela ralenti le travail.

Les rendements des parcelles de pommes de terre irriguées demeurent corrects (10% de moins que l'an dernier); par contre en non irrigué les résultats sont plus hétérogénes suivant les dates de plantation des pommes de terre et les régions.

Actuellement, l'offre et la demande sont équilibrées. Les prix des pommes de terre sont fermes et les producteurs trés optimistes.

Je conseille toujours de faire une partie des ventes de pommes de terre en départ récolte; les conditions sont exceptionnelles, il faut en profiter.

Attention s'il pleuvait, il faudrait s'attendre à des arrachages de pommes de terre plus importants et donc à une offre supérieure qui pourrait faire baisser les prix .

Il est encore trop tôt pour connaître la tendance de l'année, il faut attendre que les arrachages des pommes de terre soient terminés.

 

En oignons, le marché est calme, les prix de vente en Italie et en Espagne sont plus bas que chez nous; l'export est donc bloqué.

La récolte de pommes de terre commence en Champagne

Le 27/08/2012 à 18:04

Le manque d'eau oblige les producteurs à irriguer pour pouvoir arracher dans de bonnes conditions.

En général, les rendements de pommes de terre sont corrects et la qualité est meilleure que l'an dernier.

Nous attendions des problèmes sanitaiires mais il semblerait qu'il y en ait moins que prévu.

Beaucoup de producteurs se demandent ce que va faire le marché de la pommes de terre.

En théorie, il faut attendre une baisse dans les 15 jours car les arrachages de pommes de terre vont s'intensifier. Par contre, il est à noter que les cours sont toujours trés bons.

Il est conseillé d'en profiter: "mieux vaut un tien que deux tu l'auras".

Il est trop tôt pour connaître la tendance du marché de la pomme de terre.

Il est bon de se souvenir que les emblavements de pommes de terre sont identiques à l'an dernier, il semble difficile d'imaginer des manques de pommes de terre.

Contrairement à beaucoup d'autres, je préfere conseiller de faire des moyennes et de vendre une partie en départ récolte.

Pommes de terre et oignons, marché calme, tout reste à faire.

Le 10/08/2012 à 15:23

Comme chaque année, l'export démarre doucement.

Les prix baissent rapidement mais demeurent à un niveau très correct.

La semaine 33 avec le 15 août sera encore plus calme ce qui fera glisser les prix un peu plus bas.

Il est encore trop tôt pour prévoir les prix du 15 septembre. La météorologie pourrait encore amener des surprises.

Attention, les récoltes de nos voisins semblent supérieures aux prévisions en qualité et quantité.

Actuellement, les clients achétent au jour le jour par contre il y a des demandes importantes qui arriveront mi-septembre.

Il est conseillé de rentrer rapidement sur le marché pour occuper les places.

 

En oignons, il manque souvent de calibre et il y a 15 jours de retard.

A cause de la pluviométrie, nous risquons d'avoir des qualités moyennes.

Il est impératif de bien surveiller les stockages.

Récolte 2012 de pommes de terre

Le 23/07/2012 à 14:19

Nous démarrons cette campagne avec beaucoup d'inconnues, il est facile d'imaginer 15% de moins de rendement par rapport à l'an dernier (ce qui nous laisse encore une production de pommes de terre très correcte), par contre il est plus difficile de prévoir les calibres (très hétérogénes) et surtout le qualité des pommes de terre que nous allons récolter.

Les conditions climatiques favorisent la darthrose, les lenticelles ouvertes et le mildiou, qu'en sera t-il de la conservation des pommes de terre?

Bien malin ceux qui peuvent annoncer la position du marché de la pomme de terre avant le 15 août, une chose est sûre jusqu'à cette date les prix seront interessants.

Les conditions météorologiques du mois d'août pourront influencer le marché de la pomme de terre de manière très significative.

Pour cette raison, je ne conseille pas de prendre des contrats avant 3 semaines.

Les marchés exports s'ouvriront rapidement mais les volumes demandés ne devraient pas être trés importants.

 

Oignons:

Les pluies gênent la récolte des jours courts et des bulbaires.

Les oignons de conservation ont 15 jours à 3 semaines de retard.

Le mois d'âoût fera la récolte mais actuellement la qualité des marchandises est plutôt moyenne à quelques exceptions prêts.

Vente des pommes de terre et oignons primeurs

Le 11/06/2012 à 10:54

En Espagne, le début de campagne a été chahuté. Les prix de ventes des pommes de terre se sont éffondrés et sont passés sous les prix de revient.

Depuis cette semaine, on observe un raffermissement du marché de la pomme de terre.

Il est difficile de savoir si cette hausse sera confirmée car le marché de la pomme de terre est très calme.

Les spéculateurs essaient de freiner la récolte mais les risques de palomies sont très élevés.

La semaine prochaine donnera la tendance.

Attention l'Italie entrera aussi comme producteur.

En France, les emblavements sont identiques à l'an dernier mais il semble judicieux de prévoir 10 à 15% de rendements en moins. De plus, les plants qui ont végété à cause du froid pourraient être plus sensibles aux maladies.

Il faudra attendre mi juillet pour essayer de connaître le niveau du marché de la pomme de terre.

 

En oignon, le marché français se termine avec une légére hausse bien que les prix soient toujours très bas.

Les bulbilles ont souffert du froid et il y aura peu de production mais il est difficile de prévoir le marché de l'oignon de fin juillet.

En Espagne, les primeurs sont bradés car il y a peu de consommation d'oignons.

Fin de campagne difficile

Le 26/04/2012 à 18:59

Il y a trop de pommes de terre.

Cela nous le savions; par contre, même en pommes de terre lavable les quantités sont trop importantes.

Il est impossible de vendre toute la marchandise qui est sur le marché libre avant le 15 mai.

Il est à prévoir des ventes en pommes de terre  jusque juillet pour pouvoir vider les frigos.

Cela va gêner la vente des pommes de terre primeurs (France, Italie, Espagne).

Après le 20 mai, les prix des pommes de terre baisseront et le début de la prochaine campagne pourrait-être perturbé.

Pour connaître les prix des pommes de terre de la campagne 2012/2013 il est trop tôt.

Les emblavements seront aussi importants que cette année mais la météorologie pourrait faire la différence. 

Y a t'il surproduction de pommes de terre et d'oignons

Le 13/03/2012 à 11:19

 Dire qu'il y a des personnes qui se posent encore la question!

La superficie emblavée en Pommes de terre a été multipliée par 2 en 10 ans.

Sur les 3 dernières années les ventes ont été influencées par les phénomènes climatiques pour les maintenir à un prix correct ( sécheresse, gelées, innondation).Peut on continuer à parier sur l'accident climatique qui pourrait survenir chez nos voisins?

J'ai l'impression que la fin de campagne sera difficile, il faut continuer à être opportuniste et vendre régulièrement. Il reste 8 semaines de vente à l'export, après  ce sera la braderie;

En oignon l'allemagne et la Hollande reviennent sur le marché, bizzarre,car il semblait qu'ils n'en avaient plus;

Il faut profiter de la période des semis pour commercialiser, car il devrait y avoir moins d'offres

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Le 20/02/2012 à 19:14

En France quelques stockages de pommes de terre ont souffert de la vague de froid.

En Espagne, il y a eu des gelées dans les régions de Murcia et Sevilla.

A cela se sont ajoutées les barrières de dégel.

Il a fallu tout cela pour qu'enfin on observe une légére tendance à la hausse.

Février est un mois de promotion et se sont surtout les pommes de terre de premier prix qui sont demandées.

Il faut en profiter, cela ne durera peut-être pas.

Le cumul des ventes à l'export de pommes de terre est toujours inférieur à celui de l'an dernier à la même période; pourtant actuellement les ventes hebdomadaires de pommes de terre sont correctes malgrés les problèmes logistiques.

Il est à prévoir un allongement de la période de commercialisation pour permettre de vider les stockages de pommes de terre et d'oignons.

La pomme de terre; un marché de dupe

Le 26/01/2012 à 12:04

Il y a 3 semaines, il y avait des rumeurs qui disaient que l'industrie montait les prix d'achats de la pomme de terre.

C'était le moment où les producteurs achetaient leurs plants de pomme de terre pour l'année prochaine.

Un bon coup de pub qui n'a rien coûté.

Aujourd'hui le marché de la pomme de terre est à la baisse.

Les producteurs ont perdu 3 semaines de vente.

Il faut se rendre à l'évidence; seul un incident climatique pourrait inverser la tendance.

Il est possible d'espèrer mais attention, les volumes de pomme de terre sont importants et la consommation est faible.

Il est à prévoir un allongement de la période de vente des pommes de terre pour vider les stocks.

La début de la prochaine campagne sera sûrment chahuté.

 

Le marché des oignons est encore plus mauvais.

Cela ne s'appelle plus de la vente mais du dégagement.

Quels conseils donner aux vendeurs?

Le 06/01/2012 à 12:54

Quels conseils donner aux vendeurs de pommes de terre et d'oignons?

Le marché de la pomme de terre est normal.

Les quantités de pommes de terre exportées en Décembre sont égales à celles de l'an dernier.

Pourtant l'ambiance n'y est pas car en cumul nous avons du retard.

Les producteurs ouvrent les yeux; il semblerait qu'ils se rendent compte qu'il y a peut-être trop de pommes de terre à commercialiser.

La campagne risque d'être longue.

Attention la région de Murcie en Espagne aura des pommes de terre primeurs début Avril.

Il reste à espérer que les dictons des anciens sont toujours valables: "Noël au balcon, Pâques au tison".

Si cela avait lieu, les primeurs disparaitraient et cela nous permettrait d'écouler les surplus de pommes de terre.

Il faut rester optimiste, les pays de l'Est démarrent, et l'Espagne et l'Italie n'auront plus de stocks de pommes de terre en lavables d'ici 15 jours.

le marché de la Pommede terre et Oignon : La foire d'empoigne

Le 16/12/2011 à 09:36

 Enfin, nous voyons apparaitre des chiffres qui confirment ce que tout le monde savait : Il ya surproduction de pommes de terre et d' oignons

Cela fait 3 ans que nos emblavements sont trop importants, pourtant personne n'en parlait jusqu'à ce jour, nous avions beaucoup de chance; L'Espagne et l' Italie manquaient de Pommes de terre et d'Oignons; cette année ce n'est pas le cas donc, nous subissons les conséquences de notre aveuglement

Pourtant  il semblerait que les emblavements de l'an prochain seront à peu près identiques à cette année. Je crois rêver!!!!!!!

Le CNIPT qui a toujours des chiffres extraordinaires annonce un rendement moyen de Pommes de Terre  de 48.3 T/ha. Si on calcule la production réelle  en mettant juste 10% de plus, cela fait peur; Comment va finir cete campagne??

Les marchés des oignons et des Pommes de terre sont très versatiles;

Il faudrait etre très optimiste ou reveur pour baser sa commercialisation sur une hausse des cours à partir de mars.

Le conseil ne varie pas " soyez opportuniste" Vendez quand vous pouvez, sans brader;Nous pouvons espérer de grosses gelées ou des innondations cela s 'est déjà vu, mais tout de même prudence.

Les ventes de pommes de terre et oignons sont bloquées

Le 30/11/2011 à 16:45

Les retards de vente de pommes de terre s'accumulent.

Il est difficile de prévoir le futur mais il faut essayer de rentrer sur le marché avant le 15 janvier.

Si la consommation de la pomme de terre ne démarre pas,la pression à la baisse augmentera.

Actuellement, les prix des lots de pommes de terre de qualité supérieure à 7.5 se maintiennent; par contra les qualités inférieures continuent de baisser.

Les stockages précaires pésent énormément sur le marché de la pomme de terre; s'il y avait des gelées la pression serait encore plus forte.

 

Le marché des oignons est mort.

Les clients sont rois.

Aucune discussion n'est possible.

vente de Pommes de Terre et Oignons: Ambiance morose

Le 15/11/2011 à 10:31

Le marché de la pomme de terre est à deux vitesses :

- la belle Agata (7.5+) a un prix qui stagne depuis 3 semaines.

-par contre la Monalisa rattrape doucement son retard

-La Caesar est sous évaluée mais il est difficile de la faire monter

- Pour les qualités inférieures il n'y a pas de prix de marché: les stockages précaires tirent le marché à la baisse. La vente en 25 kg a des prix hétérogènes.

- En Oignon le calibre 5/7 est le plus demandé; les quantités travaillées sont faibles.

Sur la Pomme d  Terre et les Oignons la consommation est trop faible; Les retards de vente s'accumulent; il est impossible de prévoir l'évolution des cours; Il est conseillé de faire des moyennes en vendant régulièrement

Le marché de la pomme de terre à deux vitesses

Le 27/10/2011 à 18:31

La tendance se confirme, les lots de pommes de terre en 7.5 et + sont rares.

Ce qui est rare est cher donc les prix montent.

Cela se généralise sur l'ensemble des variétés.

Par contre le Non Lavable continue d'être chahuté.

Il n'y a pas de base stable et le marché se cherche.

Cela pourrait durer jusque Noël, à moins que la météo (gel) et les problèmes sanitaires (pourriture) fassent disparaître les excédents.

 

En oignons, la surproduction et le manque de consommation font que le marché est au plus mal.

Le calibre 5/7 est le plus demandé alors que le 8+ est invendable.

Pas d'embellie à court terme.

Les stockages de pommes de terre débordent

Le 06/10/2011 à 17:12

Les prix de ventes des pommes de terre couleur 8 tiennent et il y a une grande différence avec les produits 7.5 -

Il est à prévoir un marché de la pomme de terre chahuté jusque fin d'année pour deux raisons:

1/Ce qui ne rentre pas dans les stockages doit se vendre rapidement.

2/Ce qui est mal stocké dans des bâtiments qui ne sont pas hors-gel devra être vendu avant le 15 décembre.

 

Cependant il reste des inconnus importants:

a/Comment se conserveront les pommes de terre en stocks (sanitaire)?

b/Quelles seront les températures cet hiver?

 

Nous avons les mêmes problèmes en oignons.

Heureusement la consommation semble redémarrer.

Il est encore trop tôt pour prédire les prix du début d'année.

 

La demande de Pommes d e Terre de qualité augmente

Le 19/09/2011 à 09:43

Depuis une dizaine de jours l'apparition d'un marché à 2 vitesses se confirme.

Les Pommes de Terre de couleur  8+ sont remontées en prix, par contre la qualité de spommes de terre doit etre irréprochable.

les produits 7.5 ont un prix nettement inférieur;Deux options sont envisageables :

1/ Cette tendance s'accentue et les pommes de terre couleur 8 augmentent régulièrement.

2/ le marché refuse les produits chers et ne prend  que le 7.5. Cela s'est déjà produit il y a 3 ans.

En oignon, malgré la certitude que le nord aura des produits très moyens en qualité, le sproduits continuent de chuter. La demande reste faible aussi bien en départ récolte qu'en conditionnée

La sinistrose s'installe ...

Le 31/08/2011 à 16:42

Il est bon de se rappeler que les jeux ne sont pas fait en pommes de terre.

La récolte de pommes de terre n'est pas finie, et tout n'est pas couleur 8.

La pluviométrie capricieuse apporte des problèmes sanitaires.

Il est à prévoir un marché de la pomme de terre à deux vitesses mais il est encore trop tôt pour savoir comment évoluera le marché à long terme.

A cours terme la baisse va continuer.

 

En oignons la récolte est trop importante, pourtant les oignons de qualité de calibre 5/8 devraient bien se vendre.

Les récoltes de la Somme et du Nord donneront la tendance.

Rien ne va plus!

Le 22/08/2011 à 11:03

La situation est préoccupante. Les récoltes de pommes de terre et oignons commencent sur deux régions et déjà le marché est par terre.

Que va t-il se passer dans 15 jours?

Tous les pays observent le même phénomène, les récoltes ne sont pas échelonnées mais se superposent ce qui fait que l'offre est supérieure à la demande.

Les prix plongent chaque semaine un peu plus bas. Ce phénomène devrait s'arrêter fin septembre; mais d'ici là à quel niveau serons-nous?

De nombreux pays ne sont pas capable de stocker dans de bonnes conditions, le marché devrait donc reprendre en fin d'année.

Actuellement il est impossible de faire des prévisions. Il faut essayer de rester calme, tant que la marchandise n'est pas en stock tout est possible.

Les aléas climatiques pourraient amener des surprises ( sécheresse, pluie, gel ...).

Il est important de privilègier la qualité, les lots de pommes de terre couleur 8 calibre 45/80 seront peut-être plus rares que prévus.

En oignon, le 5/7 sera peut-être au prix du 6/8. le 8+ sera difficile à placer.

La braderie commence

Le 11/08/2011 à 16:47

Les quantités récoltées sont supérieures à ce qui était prévu.

Attention, le nombre de tubercules est plus faible mais il ne faut pas brûler trop tard car il y aura trop de gros calibre (>90mm).

Eviter de brader sur internet cela accélère la baisse.

Le marché devrait reprendre en fin d'année car la consommation devrait être supérieure avec des prix bas.

 

En oignon, il faut attendre que les stockages soient pleins pour connaître la qualité.

 

Les jeux ne sont pas faits.

Les années se suivent mais...

Le 28/07/2011 à 10:29

Le démarrage de la campagne est laborieux. Il y a peu d'acheteurs et l'ambiance est morose.

Il est à craindre que les prix baissent avec l'augmentation des quantitées offertes.

La pluie apporte la sinistrose

Le 27/06/2011 à 15:08

Depuis trois semaines les marchés ont tendance à évoluer vers la sinistrose.

Les bactéries allemandes n'ont rien arrangé. En général, il y a une baisse de consommation de légumes frais d'environ 20%

Les conseils du début du mois sont toujours valables.

Il faut trouver des débouchés pour des départs récoltes car l'export ne sera pas actif.

Cela est valable pour les pommes de terre et les oignons.

Attention, cela ne veut pas dire qu'il faut brader. tant que les récoltes ne sont pas stockées, il faudra être attentif.

les Pommes d e terre primeurs sont à la baisse

Le 07/06/2011 à 11:02

Les emblavements de l'Italie et de l'Espagne sont trop importants;

La consommation est trop calme, résultat les prix s'écrasent.

Les produits non lavables sont les plus attaqués et ils arrivent à la limite de la rentabilité; Les produits lavables se maintiennent un peu mieux mais la région de séville fera plus d'offres cette semaine , ce qui fait que l'on peut prévoir une baisse plus forte.

En oignon le marché est lourd, attention les quantités de bulbilles sont importantes.

Il faut absolumment chercher des débouchés avant le début de la récolte.

Le marché des pommes de terre nouvelles

Le 07/06/2011 à 11:01

Italie:

La zone de Naples et de la Sicile ont une production de pommes de terre importante.

L'offre est supérieure à la demande et le faible niveau de qualité ne permet pas de tenir les prix.

 

Espagne:

Les régions de Carthagène et Séville offrent des produits de très belle qualité.

Les volumes de pommes de terre sont importants.

Le marché national vend peu et il y a des problèmes logistiques pour l'export.

Il est à prévoir que ce mauvais démarage traîne en longueur et se propage au marché français de la pomme de terre précoce.

Il y aura peu de demande à l'export.

Il faut envisager de stocker même si les pluies ne sont pas au rendez-vous.

La campagne 2010/2011 se termine

Le 02/05/2011 à 16:52

Les pommes de terre primeurs espagnols débutent avec la pluie; malgrés cela les prix baissent régulièrement.

Les clients achètent des pommes de terre de conservation jusque fin mai, il est difficile de connaître l'évolution des prix mais les hausses sont compromises.

En pommes de terre non lavable, le marché est très différent. Il reste trop de quantités en stock et les cours baissent régulièrement.

Il est conseillé de vendre sans s'affoler.

 

En oignons, le marché est trop calme.

L'export continuera jusque fin mai, il est impossible de prévoir la suite.

Dans ce contexte, il est important de se rappeler que les cours demeurent très bas; cela aide à dormir.

On ne vous dit pas tout

Le 15/04/2011 à 17:09

C'est le nom d'un sketch qui fait beaucoup rire; dans le cas présent, pour les pommes de terre, cela ferait presque pleurer.

Il y a encore des gens qui se permettent de dire que le marché de la pomme de terre pourrait reprendre. Qui cherchent-ils à tromper?

A moins qu'il y ait des orages comme l'an dernier ou des gelées très fortes, l'Espagne aura rapidement des quantités de pommes de terre importantes à commercialiser; il sera donc impossible d'augmenter les prix de vente; et il est plus sérieux d'envisager des baisses.

 

Le marché ne devait pas baisser.

Sans aléas climatiques, il ne pouvait pas monter.  Mais il y  avait trop d'intervenants avec de petites quantités et la consommation n'était pas assez forte.

 

En oignons, la situation est la même, la consommation est trop faible.

 

Par contre, attention, le marché ne doit pas s'écraser. Si vous avez su attendre jusqu'au 15 avril pour vendre, restez confiant et ne bradez pas.

Les clients seront acheteurs jusqu'au 15 mai, et nous vendrons tout.

Attention, il semble que le marché se retourne!

Le 04/04/2011 à 15:40

La consommation en pommes de terre est bloquée, de plus les hypermarchés tirent les prix à la baisse en demandant des promotions.

Cela fait trop longtemps que cette situation perdure et il semblerait que la production ait perdu cette bataille.

Les primeurs arriveront fin avril si le climat demeure clément; cela permettra aux hypermarchés de déclasser les produits de conservation et d'entériner la baisse.

Le problème majeur est que les producteurs ne croient plus à l'augmentation et veulent vendre rapidement.

La tendance est inversée, attention à la fuite en avant; ce serait catastrophique.

En oignons, la tendance est la même pourtant il n'y a pas de produit concurrent qui rentre à cours terme.

Il est important de se rappeler qu'il reste 5 semaines de commercialisation et que les prix sont toujours très corrects.

Aurons-nous une reprise sur avril?

Le 23/03/2011 à 13:11

La pomme de terre lavable a des prix corrects et les augmentations sont régulières, cela devrait durer.

Par contre, en non lavable, le marché de la pomme de terre est plus chahuté: de nombreux lots de pommes de terre sont en 40/70 et il est difficile de les défendre correctement.

Les lots de pommes de terre plus soutenus sont très demandés et se valorisent bien en 25KG.

Il reste 6 semaines de vente sur l'export.

Ensuite le marché de la pomme de terre sera incertain à cause des primeurs qui arriveront chez nos voisins.

 

Le marché de l'oignon est bizarre.

Le salon de Berlin a entériné les baisses.

Actuellement la Hollande maintient cette tendance.

Les allemands finiront leurs stocks à la fin de ce mois. Ils étudient le marché de l'oignon pour savoir s'il est préférable de vendre un prix ou une qualité. Tout se jouera dans les prochaines semaines.

Il faut rester confiant.

Le marché est calme en pommes de terre et en oignons

Le 28/02/2011 à 17:28

Tout va très bien. Les prix de ventes  des pommes de terre sont élevés et les producteurs vendent ce qu'ils veulent.

Il reste plus de deux mois de vente. Pourtant le climat est morose.

Que se passe t-il?

 

Le doute arrive sur le marché de la pomme de terre et des oignons.

Que dire face à cette situation?

 

Notre conseil ne changera pas; les prix sont corrects, il est préfèrable de vendre régulièrement et accompagner le marché.

Les prix ne devaient pas baisser et pourtant ... le prix du non lavable a cédé.

 

Les paroles de la chanson étaient: il manque + de 10% de volume; l'industrie manque de produits, les russes sont acheteurs.

La musique devait être mauvaise, cela n'a pas pris; pourtant tout le monde y croyait.

 

Que dire du marché de l'oignon?

Il devrait reprendre en avril, mais d'ici là ...

Soyez opportunistes, les prix sont corrects

Le 15/02/2011 à 18:00

L'ambiance du marché de la pomme de terre est maussade.

Baissera ou baissera pas?

Le mois de février sera mauvais.

Les volumes sont faibles et les conditionneurs jouent le compte à rebours.

Si le climat est propice, les primeurs arriveront le 15 mai.

Le marché devrait reprendre début mars à condition que les producteurs de pommes de terre gardent leur sang-froid.

Dans le cas contraire .... attention!

 

En oignons le marché est lourd.

L'Espagne et l'Allemagne n'achèteront pas avant 3 semaines.

Les problèmes de qualité tirent le marché à la baisse.

Il est difficile de prévoir l'avenir mais les cours devraient remonter à partir du 15 mars.

Nous attendons l'exposition de Berlin

Le 01/02/2011 à 19:04

Un bras de fer est engagé sur le marché de la pomme de terre.

Les producteurs de produits lavables sont bien décidés à mieux valoriser leurs marchandises.

De l'autre côté, les conditionneurs rament pour augmenter leurs prix de ventes.

Résultat, les transactions sont bloquées.

Attention, il y a deux choses à prendre en compte:

-Beaucoup de producteurs veulent finir de vendre avant la fin du mois, car ils n'ont plus de temps en mars.

- La foire de Berlin va rassembler pendant 3 jours les principaux acteurs du marché. Cela fera un effet de levier sur les fuctures fluctuations.

Dans quel sens ira le prix de la pomme de terre?

Le marché de l'oignon est à la baisse; ce n'est pas normal.

Il est vrai que la demande est moins forte mais les problèmes sanitaires auraient dû maintenir le marché.

La semaine prochaine sera importante pour le suivi du marché.

Le marché de la pomme de terre marque une pause

Le 19/01/2011 à 17:41

Les hausses de prix passées ces dernières semaines ont ralenti les ventes de pommes de terre.

Actuellement, les Hypermarchés vendent les promotions.

Les prix d'achats de pommes de terre ne permettent pas aux conditionneurs de couvrir leurs frais.

Depuis cette semaine, il y a plus d'offres que de ventes, mais les prix tiennent.

Les différences de prix entre les pommes de terre lavables et non lavables demeurent ridicules.

A Séville, les pommes de terre sont plantées.

Si le climat est normal, il y aura des pommes de terre primeurs espagnoles début mai.

En oignons, la demande a baissé.

Les prix des oignons restent stables, il y a des problèmes sanitaires qui apparaissent.

Attention les litiges coûtent chers.

Le marché de la pomme de terre s'affole

Le 03/01/2011 à 16:18

Les informations qui circulent sur les achats de la Russie font flamber le marché du NON LAVABLE.

L'industrie essaie de suivre avec du mal. Attention, les volumes de pommes de terre commercialisés ne sont pas importants.

Il semblerait que cette augmentation soit artificielle, il est possible que le marché de la pomme de terre bloque.

En général, les ventes de pommes de terre de janvier sont des promotions et la hausse risque de freiner les ventes.

Les prix des pommes de terre lavables sont à la traîne en comparaison; cela n'a pas de sens.

Il faudrait pouvoir vendre plus cher mais les hausses ont du mal à passer.

Les clients préfèrent acheter des lots de pommes de terre moins beaux plutôt que d'accepter les hausses.

En oignon, le marché s'emballe. Tous les calibres se vendent des plus petits aux plus gros.

Le marché de la pomme de terre est fermé

Le 23/12/2010 à 15:07

La neige et le froid ont permis au marché de la pomme de terre de se stabiliser.

Il a même monté pour les produits de premier prix.

La Russie a repris ses achats sur la France et l'Espagne commence à demander des quantités plus importantes.

Par contre les hausses ne sont pas au pied du sapin pour le haut de gamme.

Il est toujours conseillé de commencer les ventes en décembre plutôt qu'en janvier.

En Espagne, les pluies gênent les plantations, peut-être que cela dopera le marché.

Les oignons continuent de monter. Attention, il faut surveiller la qualité, il y a des surprises.

Statu-quo sur les prix

Le 06/12/2010 à 18:26

Le marché de la pomme de terre est calme, et grâce à la météo les offres sont moins nombreuses donc les prix sont à peu près stables.

Si le froid persiste la période des fêtes devrait maintenir la tendance.

Les volumes travaillés sont corrects pour la période.

L'Espagne commence à acheter des produits bas de gamme, preuve que les stocks en pomme de terre diminuent.

Il faut prévoir des tentions début janvier, c'est le cycle normal.

Il semblerait que les mises en place de primeurs soient très attendues, cela aura une grande influence sur le marché de la pomme de terre.

En oignon, l'euphorie est de rigueur.

Les exportations d'oignons sont faibles, pourtant elles dopent le marché.

Attention il faut penser à vérifier les conditions de conservation, il y a des surprises au niveau sanitaire.

Vous avez dit

Le 23/11/2010 à 17:50

Le marché de la pomme de terre est chahuté, cela est normal.La consommation est faible et il y a plus de vendeurs.Ce n'est pas vraiment une surprise.

Les prix des pommes de terre se maintiennent sur les produits "haut de gamme"; par contre les clients achètent plus de "moyen de gamme".

Les produits d'appels sont les plus attaqués.

Attention, décembre n'a jamais été un mois de vente important, évitez de forcer les offres.

Si vous devez vendre avant fin janvier, il est préférable de vendre en décembre.

La période des fêtes pourrait être propice.

Pour les oignons, il semblerait que tout aille bien, mais attention là non plus, les volumes ne se vendent pas. 

Le marché de la pomme de terre est calme

Le 04/11/2010 à 17:09

Les travaux des champs sont terminés.

Les producteurs essaient de commencer la commercialisation des pommes de terre.

Attention, la consommation de pommes de terre n'est pas importante.

Les clients ont tendance à acheter des produits de gamme moyenne (7.25 / 7.5 en couleur)

Le nombre d'offres augmentant, les clients deviennent plus difficiles. Les litiges sont plus nombreux. Cela est normal.

Le climat était un peu trop optimiste! Il change et semble arriver dans la morosité. Il n'y a pas de raison pour cela.

Le marché devrait reprendre dans 3 semaines.

Il est important de conserver une stratégie de vente; le marché export sera porteur jusqu'au 15 mai. 

En France, le marché des oignons suit la tendance de celui de la pomme de terre.

Par contre, à l'export, il se maintient.

La demande est surtout forte en 5/7 pour l'Italie.

A partir du mois de Décembre, il y aura des demandes en 8+.

Pour l'instant, le marché est très calme sur ce produit.

Déblocage du marché de la pomme de terre

Le 29/10/2010 à 10:34

Les travaux des champs se terminent.

Le nombre d'offres de pommes de terre augmente rapidement.

Les prix des pommes de terre restent très intéressants même si l'on peut observer un léger fléchissement.

Il faut profiter du moment pour vendre les produits de qualité moyenne, pour faire les promotions de pommes de terre de début de mois.

En oignon, les prix de l'export en oignons calibrés sont les plus intéressants.

Confirmation du blocage du marché

Le 18/10/2010 à 12:54

Cela fait maintenant 15 jours que les ventes de pommes de terre couleur 8 sont arrêtées.

Les clients achètent des produits moins chers.

Les volumes de pommes de terre ne partent pas.

Attention les arrachages de pommes de terre se terminent et nous aurons donc plus d'offres.

Si la consommation de pommes de terre ne démarre pas nous pouvons nous attendre à une baisse du marché.

Pour les oignons, il faut faire le point sur la qualité stockée pour connaître l'évolution du marché. La consommation d'oignons est faible.

Le marché est bloqué

Le 07/10/2010 à 17:50

Le marché de la pomme de terre semble arriver à un blocage.

Les clients n'arrivent pas à vendre et la consommation s'arrête.

Certains baissent la qualité pour ne pas monter les prix.

Les ventes de pommes de terre brossées reprennent.

Attention, il ne faut pas oublier que trop de report de vente pourrait nuire au marché.

En oignon, le marché est calme. Les prix ont baissé en France mais ils ont augmenté à l'export.

Si la consommation démarre, l'Espagne recherchera les gros calibres 8+.

Un marché tendu…

Le 28/09/2010 à 15:50

L'offre et la demande de pommes de terre restent faibles, les prix sont élevés mais les volumes de pommes de terre commercialisés sont peu importants.

 

Il faut savoir que les clients à l'export peuvent très facilement s'approvisionner en pommes de terre de qualité (couleur 7.5) dans leur pays à des prix inférieurs aux prix français et surtout sans coût de transport.

 

Les prix pratiqués aujourd'hui en pommes de terre  sont très bons, il faut bien réfléchir à sa stratégie de commercialisation, qui peut savoir comment évoluera le marché de la pomme de terre? N'est il pas préférable de faire des moyennes ?

Les reports de vente pourraient être dangereux.

Si la météo est favorable, les emblavements de primeurs seront importants et en mai le marché de la pomme de terre pourrait se retourner.

 

Malgré les conditions climatiques un peu compliquées, toutes les régions de production de pommes de terre ont démarré les arrachages.

 

En ce qui concerne le marché des oignons, contrairement à ce que l'on pensait, il apparaît clairement aujourd'hui, que l'Espagne manque de gros calibre.

Les prix des oignons en Espagne et en Italie montent.

Le marché de la pomme de terre s'enflamme

Le 17/09/2010 à 18:23

La demande n'est pas plus importante mais l'offre est rare, donc les prix montent.

Il faut profiter du moment pour vendre les lots moyens en qualité.

Si la consommation n'est pas plus importante, il semble difficile de conserver cette tendance.

Pour les oignons, la météo n'est pas clémente; il faudrait une semaine de beau temps pou connaître exactement les quantités disponibles.

Le marché de la pomme de terre pourrait-il se bloquer?

Le 10/09/2010 à 11:50

La météo de cette semaine a ralenti la baisse.

Les contrats ont été signés au même prix que la semaine dernière. Certains producteurs ont essayé de monter les prix mais les litiges à réception nivellent les prix.

L'euphorie et l'optimisme sont toujours de rigueur chez les producteurs.

Notre conseil ne change pas: si vous devez vendre avant la fin de l'année, il faut penser à faire des moyennes et les prix actuels sont toujours intéressants.

Les prix baissent

Le 03/09/2010 à 18:17

Il faut se rendre à l'évidence, le nombre de producteurs qui arrachent augmente de jour en jour, donc l'offre est plus importante, la consommation n'augmente pas, par conséquent la baisse est inévitable.

Les prix des pommes de terre et des oignons demeurent intéressants, notre conseil ne change pas, il faut penser à faire des moyennes surtout si l'on doit vendre avant fin décembre 2010.

En effet, il est difficile d'imaginer que:

le prix actuel+le coût de stockage+la freinte donneront le prix de vente décembre 2010

Al'heure actuelle, la récolte d'oignons s'annonce bien, le calibre est élevé.

Attention la pluviométrie pourrait peut-être ternir le panorama.

Le marché de la pomme de terre et des oignons est calme

Le 23/08/2010 à 17:19

Les rendements hectares sont inférieurs de 10% à ceux des deux dernières années; par contre ils demeurent corrects.

Il ne faut pas se tromper, il n'y a pas de sous-production.

La consommation demeure faible et le prix des pommes de terre et des oignons italiens et espagnols sont inférieurs aux prix français.

Cela explique le manque de dynamisme du marché.

Notre conseil demeure le même.

Il faut profiter des prix de ventes actuels et penser à faire des moyennes.

Marché calme de la pomme de terre

Le 17/08/2010 à 15:58

Le marché de la pomme de terre est calme.

L'offre s'équilibre avec la demande.

La baisse des prix a été régulière mais pas brutale.

La forte pluviométrie de la semaine dernière pourrait apporter des surprises.

Attention, il semblerait que les volumes récoltés ne soient pas aussi faibles que prévus.

En Italie et en Espagne, la récolte se déroule normalement, les prix sont inférieurs aux notres, aussi bien en pomme de terre qu'en oignon.

Il faudrait absolument que la consommation augmente pour dynamiser les marchés.

Les prix de vente actuels permettent encore de bien valoriser les produits.

Il faut penser à faire des moyennes.

Que la nouvelle campagne commence!

Le 06/08/2010 à 16:53

Les premières ventes se sont faites, la demande reste faible et l'offre augmente de jour en jour.

Les prix diminuent progressivement et la baisse aura tendance à s'amplifier après le 15 août.

Il y aura de plus en plus de marchandise sur le marché et si la demande n'est pas plus dynamique, le marché baissera plus vite.

La qualité est là mais attention à la maturité.

Pour les oignons, le marché reste correct malgré qu'il n'y ait aucune demande à l'export.

Le marché de la pomme de terre début août

Le 21/07/2010 à 11:50

En France, il y a peu de changement. La pluie est arrivée à temps dans le Nord par contre elle fait défaut en Seine-Maritime.

Actuellement, nous pouvons envisager avec certitude une baisse de production nationale en pommes de terre, de l'ordre de 10 à 15%.

Les pommes de terre précoces sont les plus touchées.

Il est difficile de prévoir les récoltes de pommes de terre de nos voisins par contre cette baisse semble générale.

Attention, cela ne doit pas faire oublier nos conseils de prudence.

Le mois d'août sera chahuté.

Il est difficile de connaître les prix en pommes de terre pour la semaine 31.

Attention aux chants des sirènes, il y aura plus d'arrachages que prévu pour cette date, il faut absolument que le marché démarre.

Les problèmes devraient être plus sérieux à partir de la semaine 33, l'offre en pommes de terre sera certainement supérieure à la demande; si vous n'avez pas de stockage, nous vous conseillons d'assurer vos arrières.

Comment commercialiser la récolte de Pommes de Terre 2010 ?

Le 12/07/2010 à 09:26

La pluie n'arrive pas. Les zones non irriguées souffrent. les rendements de pommes de terre seront inférieurs aux années antérieures.

Faut-il essayer d'arracher les pommes de terre début Aout?

Attention ! à cette date le marché de la pomme de terre sera lourd. Il y aura plusieurs zones de production en Italie et en Espagne, donc peu  de demande en Pommes de terre Françaises.

Il est important d'engager une partie de la récolte de pommes de terre, si la décision est prise pour être certain de vouloir vendre.

Actuellement les prix sont corrects mais sans plus.

La campagne se termine dans une ambiance plutôt morose

Le 11/06/2010 à 10:37

Les prix des pommes de terre se tiennent mais sans plus.

Pour la nouvelle campagne, il est encore un peu tôt pour connaitre les prix de commercialisation et les superficies réellement emblavées. La Champagne annonce 10% de surfaces de pommes de terre en moins mais nous ne trouvons pas les producteurs qui ont baissé les emblavements...

Pour les producteurs qui devront faire du départ récolte de pommes de terre, nous conseillons de prendre des engagements à prix fermes sur au moins 50% des volumes à engager. En effet, il faut envisager un début de campagne très difficile car les dates de récoltes de pommes de terre en France, Espagne et Italie vont se chevaucher. Il y aura donc peu de demande ce qui pourrait occasionner des prix à la baisse. Cette situation ne changera pas, quelque soit les quantités de pommes de terre récoltées.

Juin ne change pas la donne!

Le 28/05/2010 à 16:52

Il est toujours évident que nous exporterons encore au moins 15 jours.

En Espagne, il n'y a pas de surprise pour la production de primeurs : la qualité est là mais pas la quantité. Après un recul cette semaine, les prix des primeurs sont repartis à la hausse.

En France, la braderie organisée par les grands groupes empêche les prix de se tenir. Il faut s'attendre au pire après le 15 juin.

Le marché se stabilise

Le 14/05/2010 à 11:00

La reprise de début mai n'a pas eu lieu.

Le marché a baissé de 15 à 20% et a tendance à se stabiliser malgré une incohérence de l'offre; ( différences de prix importantes pour un em^me qualité).

Il ne faut pas brader, l'export achetera jusqu'au 15 juin, par contre, il  ne faut pas attendre le dernier moment pour éviter les mauvaises surprises.

Attention, les lots sont à surveiller : faces planes et germination.

Les ventes sont calmes mais tout n'est pas perdu

Le 11/05/2010 à 16:35

Il faut essayer de maintenir les prix actuels. Ce n'est pas une baisse de prix qui relancera la consommation.

Nous commercialiserons jusqu'au 15 juin et les arrivages de pommes de terre nouvelles ne sont pas plus importants qu'avant. Le marché devrait donc se stabiliser.

Marché morose

Le 03/05/2010 à 17:17

La reprise se fait attendre;

L'ambiance est morose car les ventes de début mai ne sont pas au rendez vous. Il faut être opportuniste et vendre régulièrement; La psychose s'est installée, il sera difficile d'inverser les tendances, par contre, pourrons nous éviter "la grande braderie" ?

Rien n'est joué

Le 28/04/2010 à 10:35

Comme vous l'avez remarqué, la baisse est arrivée. Par contre, il faut toujours garder espoir. Il nous reste un mois et demi de ventes.

Il est possible d'envisager une reprise de la consommation pour début mai ce qui pourrait permettre aux prix de se stabiliser et peut être de repartir à la hausse.

Il faut arrêter de brader, il n'y a pas trop de pommes de terre.

Marché calme

Le 21/04/2010 à 11:25

Nous vous confirmons l'annonce de la semaine dernière: le marché est très calme.

Malheureusement, même si la baisse n'est pas confirmée , les prix s'en ressentent. il ya plus d'offres que de demandes.

Par contre, il ne faut pas perdre espoir, le mois de mai devrait etre meilleur que le mois d'avril.

Une embellie est à prévoir si la consommation reprend.

Ouverture du site Agrochange

Le 14/04/2010 à 16:15

Le marché est lourd, l'offre couvre la demande.

Heureusement les producteurs sont dans les champs, mais attention quand les plantations seront terminées.

Il est  difficile d'envisager une hausse avant le mois de mai;